agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Master Gestion de l'environnement Portails : www - étudiants - personnels Master Gestion de l'environnement

Vous êtes ici : fr > Formation > Formation

Formation

 
Le parcours « Gestion intégrée des ressources naturelles et des dynamiques environnementales et paysagères » oriente la formation sur les paysages et les ressources naturelles en mettant l’accent sur les trajectoires d’évolution, leur mesure et l’apport de leur prise en compte dans la gestion actuelle de l’environnement. L’accent est mis sur une approche pluridisciplinaire des paysages, des milieux et des pratiques sociales ainsi que des héritages environnementaux, notamment dans des environnements à fortes contraintes et où se posent les problèmes du risque, du développement ou du maintien de la biodiversité, de la conservation du patrimoine naturel ou paysager (milieux arides, tropiques, littoraux, zones de piémont, grandes aires urbaines).

L’originalité de ce parcours est d’associer l’apport de l’histoire environnementale à la gestion de l’environnement actuel et de proposer l’approche comparatiste donnée par des terrains extra-européens.
 

Objectifs

Ce parcours propose une formation pluridisciplinaire sur l’environnement et sa gestion à partir des questionnements et des compétences développées dans le champ de la géographie et des sciences connexes (écologie, géomorphologie, géoarchéologie, histoire, aménagement, ethnologie, économie, droit, communication, sociologie, anthropologie).de façon à en favoriser une gestion intégrée au plein sens du terme (héritages, dynamiques actuelles, relations, valeurs et usages) comme à stimuler la recherche scientifique dans ce champ.

Les enseignements dispensés délivrent :

- un contenu théorique et réflexif sur l’environnement et les notions associées (paysage, nature, protection, restauration, résilience, ressources, gestion, discours…) ;
- une connaissance de la dynamique quaternaire et contemporaine des milieux continentaux (processus, évolutions/changements, crises, modes d’exploitation, méthodes de mesure et d’analyse) ;
- une formation à la gestion des environnements actuels (cadre réglementaire, politiques, aménagement, prospective, diagnostic, gestion des ressources physiques et immatérielles, économie écologique, économie de l’environnement) ;
- la maîtrise des outils d’étude, de représentation et de gestion de l’espace mais aussi l’acquisition d’informations environnementales, leur traitement et leurs limites (métrologie, SIG, télédétection, terrain, bases de données documentaires, archives, outils de modélisation…).
Par son ouverture à des terrains extra-européens, ce master vise également à intéresser les étudiant.e.s à d’autres modes de gestion ou de protection que ceux qui ont cours en France.
 

Organisation

La formation est organisée en deux années, sur quatre semestres.

Le semestre 1 est consacré à des enseignements permettant d’acquérir les connaissances fondamentales sur le fonctionnement des environnements et leur gestion par les sociétés et à l’apprentissage des outils d’étude ou de mesure de l’environnement. Un module d’approfondissement et de pré-orientation thématique est proposé en complément du socle commun, préfigurant les parcours proposés pour l’année de master 2 (GRAINE ou PGAE).

Le semestre 2 est dévolu à un projet personnel encadré (dans un laboratoire de recherche ou un organisme) débouchant sur la rédaction d’un mémoire. Ce travail amorce la spécialisation ou l’orientation thématique.

Le semestre 3
est consacré à des enseignements spécialisés, orientant sur la gestion et les pratiques de l’environnement ; il comporte des modules thématiques qui achèvent la spécialisation amorcée en première année.

Le semestre 4 consiste en un stage dans un laboratoire de recherche ou un organisme, qui oriente soit vers une insertion dans le monde du travail à la sortie du master, soit vers la poursuite d’étude par la préparation d’un doctorat.
 

Contenu

Semestre 1 - environ 300 heures, 30 ECTS
- UE Théorie, concepts et clefs (histoire des idées, controverses environnementales, changements)
- UE Cadres et codes (droit, gouvernance et gestion, protection des espaces naturels)
- UE techniques et outils (Géomatique, archives, enquêtes, outils collaboratifs)
- UE pratique du terrain (école de terrain, mesures stationnelles, laboratoire)
- UE connaissance des environnements (paysages, écosystèmes, paléoenvironnements, histoire de l’environnement, processus et aléas, altérations environnementales)

Semestre 2 - 30 ECTS
- UE méthodes et pratiques de la recherche
- stage en entreprise ou en laboratoire

Semestre 3 - environ 315 heures, 30 ECTS
- UE Projets et moyens (finances, gestion de projets)
- UE Valeurs, évaluation et communication (perception, économie de l’environnement, politiques publiques, diagnostic, communication, valorisation)
- UE techniques et outils (télédétection, bases de données, échantillonnages)
- UE pratique du terrain - Ecole de terrain [PDF - 52 Ko] dans les Pyrénées orientales :

Nohèdes
 


- UE Gestion des environnements (géopolitique, aires protégées, écosystèmes, biodiversité, milieu urbain, géoarchéologie, déchets, érosion, conservation des milieux)

Semestre 4 - 30 ECTS
- stage en entreprise ou en laboratoire

Les stages des semestres 2 et 4 doivent durer de 4 à 6 mois ; ils peuvent être effectués dans un laboratoire public ou privé (stage de recherche) ou dans une entreprise ou un organisme privés, publics ou para-publics (stage professionnel).
Dans les deux cas, les stages font l’objet d’une convention et le.la stagiaire est encadré.e par deux tuteur.rice.s (un.e universitaire enseignant.e dans la formation, un membre de la structure d’accueil) identifiés au moment de la signature de la convention.
Le stage donne lieu à la rédaction d’un mémoire ou d’un rapport, soutenu publiquement devant un jury qui est composé d’au moins deux universitaires (dont le.la tuteur.rice) et de membres extérieurs (au minimum le.la tuteur.rice dans la structure d’accueil.
Le stage ne peut être validé que par une note égale ou supérieure à 10/20. Il n’y a pas de seconde session pour les semestres 2 et 4 qui sont éliminatoires s’ils ne sont pas validés.

 

mise à jour le 2 octobre 2017


Université Lumière Lyon 2